Ciao,

Je m’arrête la je n’ai pas appris beaucoup plus d’Italien…

Je suis à Padova dans le nord-est de l’Italie et demain je vais à Venise ! Ce soir j’ai mangé des Pasta à l’Italienne, merci Cristian (Couchsurfing) de m’accueillir avec tes colocs !

Dimanche 16 octobre j’ai quitté la France pour arriver en Italie. Ce fut comme un deuxième départ pour moi, j’ai eu cette impression de vraiment partir à l’autre bout du monde… En France je me sentais encore chez moi, la c’était le départ pour l’inconnu. Passer une frontière à vélo c’est une première pour moi, c’est à faire ! Comme souvent le vélo apporte un point de vue différent, un mélange de contact avec les gens tout en avançant à un bon rythme qui fait que chaque soir je suis dans une région tout à fait différente.

Pendant une semaine j’ai longé la côte italienne jusqu’aux « cinques terres ».

Avec un beau soleil et des nuits douces, j’ai enchainé toute une semaine de nuits en tente sur des plages plus ou moins isolées. Je suis allé d’une magnifique crique accessible uniquement à vélo par une plage à côté d’une station d’épuration…

Moi qui trouvais qu’en France je n’avais pas assez utilisé ma tente et bien la je suis rodé ! Vous vous posez peut-être la question, mais oui j’ai passé une semaine sans douche !! Enfin se laver à l’eau de mer ce n’est pas vraiment pareil.

Pour ma popote et bien rassurez-vous je me fais de bons petits plats ; ratatouilles, saucisses aux lentilles, ravioli … Et je développe des techniques très curieuses pour cuire les aliments de façon à réduire le temps de cuisson et donc la quantité de bois. J’ai toujours faim ! Même après mangé… En effet vu les efforts que je fais il faut alimenter la machine, chaque course dans un supermarché devient une recherche des nutriments pour combler mes besoins ; protéines, fibres, produits laitiers, vitamines, eau …

Cet effort régulier me permet en tout cas d’être à l’écoute permanente de mon corps, de son énergie disponible, de ses douleurs, de son besoin de repos… C’est presque de la méditation le vélo !!

Ah et on me demande aussi si mon vélo tient le coup ! mais c’est évident qu’il tient !! =) La preuve en image :

_igp4891

Aujourd’hui il a 2051 km au compteur et pas un signe de fatigue !

Pour finir la côte méditerranéenne je suis allé aux « cinques terres », le vélo n’est clairement pas le meilleur moyen pour y aller, j’ai fait une journée à 9km/h de moyenne, 20km et 600m de dénivelés pour arriver à Vernazza! J’ai ensuite fait un petit footing de deux heures sur un chemin côtier afin de visiter le village de Corniglia. Ensuite j’ai pris le train !

Arrivé à La Spezia je suis parti en direction de Venise. Les montagnes que je longeais il a fallu que je les traverse… Et bien ne soyons pas fou, il faisait 13 degrés et il pleuvait à 200m d’altitude, je vous laisse imaginer au col que je devais passer à 1000m d’altitude. J’ai donc pris un train jusqu’à Parme.

« Mais tu as donc rencontré plus de Libanais que d’Italien pendant ton voyage !? » Ali, de Parme

J’ai demandé à Ali (couchsurfing) de m’accueillir dans sa coloc un peu au dernier et le hasard a fait qu’il a répondu rapidement et qu’il était dispo. OHOH, mais tu ne parles pas français, j’ai donc passé avec Ali ma première soirée à parler anglais. Petit à petit les mots se sont débloqués et nous avons eu de super discussions. Ali est Libanais et fait des études de médecine depuis 7 ans en Italie. Il m’a bien fait rire avec sa remarque sur les Libanais, en effet a Nice, Lucas était Libanais et médecin !

Et alors ces Italiens ?

Eh bien je n’ai pas fait de rencontres dans la rue comme en France malheureusement, Ali m’a confirmé que les Italiens ne sont pas du genre à proposer l’Hospitalité… Je l’ai bien compris en leur parlant dans la rue, on parle de mon vélo « tutto bambù », j’explique que pendant mon voyage je recherche l’hospitalité et à faire des rencontres et la ils me donnent la liste complète des hôtels et campings dans les environs… Je fais une dernière tentative plus directe ; et chez vous ? J’ai le droit à un petit sourire et un non de la tête.

Deuxième chance

Il me reste encore une semaine en Italie je me lance le défis de réussir a trouver un hébergement dans la rue ! En France j’ai tellement apprécié ces rencontres que je veux les retrouver !

La pluie et le froid …

Depuis Parme jusqu’à Padova, où je suis aujourd’hui, j’ai pu tester mon équipement de pluie ! Et bien bonne nouvelle je suis au sec ; surchaussure, pantalon de pluie et kaouet !

Avant de partir je m’étais dit en allant dans le sud il fera plus chaud et bien c’est à moitié vrai… je ne vais en fait pas pouvoir traverser la Turquie et l’Iran pendant l’hiver ! Alors deux options s’offrent à moi, soit je prends l’avion pour l’Inde soit je passe trois mois à Istanbul. Je pense plutôt à Istanbul, j’imagine y trouver un logement et travailler chez un artisan qui travaille le bois ou les métaux, j’ai toujours rêvé de ça ! Et je suis sure que cela va me donner des « Bamboo ideas » !!

There was an error connecting to flickr. Please try again later.
1 Message:
cURL error 28: Operation timed out after 10001 milliseconds with 0 bytes received